Audio sur la problématique des personnes déplacées internes au Burkina pour cause de terrorisme

  • Texte Commentaire de l’audio

En 2021, le Burkina Faso a atteint le nombre de plus d’un million de personnes déplacées de leurs communautés d’origines,  pour causes d’attaques terroristes meurtrières  qui perdurent depuis 2016. La ville de Ouagadougou et ses banlieues, abritent plusieurs sites de réfugiés ayant fui les désastres du terrorisme dans les zones du nord et de l’Est du pays. Ainsi, dans la ville de Ouagadougou, des enfants et leurs mères déplacés internes,  s’adonnent à des actes désolants de mendicité,  aux abords des feux tricolores, avec des risques d’accidents de la circulation.

Quelques-unes de ces personnes sinistrées,  font des témoignages pathétiques (en langues Mooré et Fulfudé) de leur vécu quotidien et de leurs souhaits d’une vie meilleure.Écoutez AUDIO:


 

Audio Témoignages de déplacés internes du Burkina Faso


La  meilleure solution,  consistera à l’augmentation de l’aide humanitaire à ces réfugiés et leur reconversion dans des activités génératrices de revenus décents.

° Cette émission a été réalisée en 2021 par l’Association Faso civic du Burkina Faso, pour la promotion du civisme et la citoyenneté responsable.

  • Faso Civic   02 avril 2022         www.fasocivic.org



avril 2, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *